Mon chien est-il trop gros ? | My Happy Pet France

Mon chien est-il trop gros ?

Comme nous, les chiens sont parfois de grands gourmands. Toutefois, leur mode de vie sédentaire ne leur permet pas toujours de brûler toute l'énergie qu'ils ingèrent, ce qui peut conduire à une prise de poids excessive. Malheureusement, le surpoids peut générer de nombreux problèmes de santé et doit à tout prix être évité.

Comment déterminer si mon chien est trop gros ?

Comme pour les humains, il existe plusieurs stades d’embonpoint chez le chien. Si le poids de votre chien excède 10% de son poids de forme, on parlera ainsi de surpoids, s'il excède 15-20%, d'obésité.

Pour déterminer l'état corporel précis de votre chien, les vétérinaires utilisent une échelle allant de 1 (animal trop maigre) à 9 (animal trop gros) basée sur des critères objectifs, comme l’apparence et la palpation des reliefs osseux, ou la forme du thorax et de l'abdomen. La note idéale pour un chien est entre 4 et 5.

Généralement, si les côtes de votre chien ne sont plus palpables et que vous ne distinguez plus la délimitation entre son thorax et son abdomen, c'est qu'il est trop gros.

Les risques de l'obésité chez le chien

L'obésité peut provoquer de graves problèmes de santé chez votre chien et diminuer son espérance de vie. C’est le cas notamment de troubles hormonaux comme le diabète sucré, de cancers, de certaines pathologies dermatologiques…

Les articulations d'un chien trop lourd sont également impactées. En augmentant les forces exercées sur les articulations, le surpoids favorise l’apparition de l’arthrose et de difficultés locomotrices. Un véritable cercle vicieux peut alors s’installer, car l’animal dont les membres sont devenus douloureux se déplace moins, favorisant d’autant plus le gain de poids.

Pour son bien-être, il est donc essentiel de surveiller le poids de son animal.

 

Comment limiter la prise de poids de mon chien ?

Selon son âge, sa race, son statut physiologique et son poids votre vétérinaire vous recommandera l’aliment et la quantité adaptés à votre animal. Les friandises ne sont pas interdites mais doivent être distribuées avec parcimonie. Si votre animal doit perdre du poids, ou a tendance à en prendre, il existe certains aliments à forte valeur de satiété qui permettent d’éviter qu’il ne soit trop affamé. D'autre part, il est préférable de distribuer la ration en plusieurs repas et si possible dans des gamelles anti-gloutons, qui imposent au chien de prendre plus de temps pour manger et favorisent également la satiété.

Un suivi régulier du poids de votre chien, tous les 15 jours par exemple, permettra d'évaluer régulièrement les résultats de vos efforts. Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un vétérinaire en cas de doute et avant l’initiation de tout régime.

Faire pratiquer une activité physique quotidienne à votre chien sera également bénéfique pour sa santé physique et mentale. Néanmoins, attention aux activités à fort impact qui pourraient aggraver les lésions des animaux arthrosiques.

Gardez à l'esprit que certaines races sont prédisposées au surpoids. C'est le cas par exemple des Labradors, des Cavaliers King Charles, des Epagneuls Bretons …

Soyez particulièrement vigilant si votre chien est stérilisé. Pour des raisons hormonales, la stérilisation favorise la prise de poids. On estime que les besoins énergétiques d'un chien stérilisé sont 20% inférieurs à ceux d'un chien équivalent entier.

De même, certaines maladies, notamment les troubles hormonaux comme le Syndrome de Cushing ou l'hypothyroïdie, peuvent s'accompagner d'une prise de poids. Dans ce cas, une surveillance vétérinaire accrue est de rigueur.