Comment bien préparer son chien à l’agility ? | My Happy Pet France

Comment bien préparer son chien à l’agility ?

Aujourd’hui, les propriétaires souhaitent partager plus de temps avec leur chien. L’agility est un sport qui consiste à conduire son chien à travers divers obstacles sans laisse, juste au son de la voix et avec la gestuelle du conducteur. Avec l’expérience, les parcours sont de plus en plus techniques et le chien devient un réel athlète ! Il ne faut donc pas négliger sa préparation physique.

 

Que se passe-t-il lors de l’effort au niveau du cœur et des poumons ?

Au cours d’un exercice physique, le débit cardiaque augmente proportionnellement à l’effort réalisé. En cas d’efforts intenses, cette augmentation est considérable : le débit sanguin aortique (donc la quantité de sang envoyée aux organes comme les muscles)  peut atteindre 9 à 12 fois le débit de repos ! Cette augmentation de débit est permise par une augmentation de la fréquence cardiaque.

En parallèle, la fréquence respiratoire de l’animal est multipliée par 10 à 20. Cela lui permet de s’oxygéner et de réguler sa température corporelle.

Que se passe-t-il lors de l’effort au niveau musculaire et articulaire ?

Chez le chien, 60% du poids est réparti sur les membres antérieurs et 40% sur les membres postérieurs, ce qui explique un risque plus important de traumatisme au niveau des antérieurs. Les principales articulations concernées sont l’épaule et le coude, surtout à la réception des sauts et à la descente de certains obstacles. Les articulations sont donc mises à rude épreuve : ces mouvements répétitifs peuvent engendrer des microlésions du cartilage par exemple. Il convient donc de bien  préparer son animal avant les séances, et de surveiller son évolution et celle de ses articulations.

 

Les risques de l’agility

Le principal risque lors de la pratique de ce sport est le développement d’arthrose. En effet, les sauts répétés peuvent entraîner des microlésions cartilagineuses à l’origine de cette pathologie dégénérative et progressive des articulations. Les chiens atteints présentent des symptômes d’intensité variable selon le degré de gravité : une boiterie associée à de la douleur, une atrophie musculaire, une perte d’entrain voire un refus à s’entrainer... L’arthrose s’aggrave avec le temps et est un phénomène irréversible, il est donc important de prévenir au maximum son apparition.

D’autres types de blessures comme des entorses, des ruptures ligamentaires, des tendinites, des fractures de stress peuvent également survenir. Il est important d’attendre la fin de la croissance avant de commencer les entrainements, particulièrement chez les grands chiens chez qui elle peut prendre jusqu’à 2 ans.

Comment préparer son chien ?

Tout d’abord, un échauffement est indispensable avant chaque séance. Il permet d’augmenter progressivement la température corporelle et la fréquence cardiaque, favorisant ainsi un meilleur apport en oxygène et en nutriments aux cellules musculaires. Pour cela, des mouvements de flexions/extensions des articulations, des massages et une marche en laisse de 15 minutes peuvent être réalisés. Une application de chaleur sur les muscles permettra également de prévenir les contractures musculaires.

En fin de séance, il est important de réaliser un retour au calme progressif. Pour favoriser la détente musculaire et la récupération articulaire, des étirements et des massages peuvent être réalisés. Une application de froid sur les zones sensibles permettra de lutter contre la douleur.

L’intensité des séances doit être progressive et adaptée à chaque animal.

Par ailleurs, il est nécessaire d’apporter à son animal une alimentation parfaitement équilibrée et adaptée au type d’effort réalisé. Elle contribuera grandement à prévenir l’émergence de pathologies métaboliques, osseuses, musculaires et tendineuses. 

Certains compléments alimentaires permettent de lutter contre le développement de l’arthrose (Flexadin)

L’agility est une merveilleuse activité permettant de renforcer le lien entre un chien et son maître ! Pour bien vous préparer, n’hésitez pas à vous renseigner avant de débuter.