Persan | My Happy Pet France

Persan

Historique 

Les ancêtres des chats Persan, les chats Angora, auraient été importés du Moyen-Orient au XVIème siècle. Leur douce fourrure soyeuse les a rendus très populaire dans toute l’Europe, notamment dans l’aristocratie. Le chat Persan est né suite au mariage de l’Angora avec le British Shorthair, un chat anglais tout en rondeur.

Description

Le persan est un chat court et massif de taille moyenne, de physionomie ronde et avec une musculature très développée. Sa tête est ronde, ses oreilles courtes et espacées, ses yeux sont globuleux et l’une de ses principales caractéristiques est son nez très court.

Son poil est long et bien fourni, avec un sous-poil dense, toutes les couleurs sont possibles. Mais sa fourrure très appréciée est aussi sa principale contrainte : il nécessite un brossage quotidien  et un toilettage régulier. Acquérir un chaton issu de parents LOOF coûte entre 400 et 2000€ suivant les élevages et il faut compter environ 50€ d’entretien par mois  pour le toilettage et l’alimentation.

Comportement

Loin d’être un grand chasseur, il est calme et doux, passe une grande partie de la journée à dormir et apprécie la compagnie des humains. Il peut se révéler joueur, même si sa morphologie ne lui permet pas de grandes acrobaties.

C’est un parfait chat d’intérieur, peu adepte du froid ni de la chaleur, préférant le confort et le calme d’une maison ou d’un appartement. Il est aussi affectueux avec les enfants, bien qu’il aime sa tranquillité.

Santé et prédispositions pathologiques

Le persan a tendance à prendre du poids facilement, il est donc important de lui apporter une alimentation adaptée et équilibrée. Il est aussi prédisposé à développer certaines maladies :

  • Myocardiopathie hypertrophique (CMH) : maladie fréquente dans cette race, elle se manifeste par un épaississement du muscle cardiaque et peut conduire à une insuffisance cardiaque.

  • Polykystose rénale (PKD) : maladie génétique qui se traduit par le développement de kystes dans les reins et peut induire une insuffisance rénale. Autrefois très répandue, on a observé une diminution du nombre d’animaux atteints depuis la mise au point des tests de dépistage et leur utilisation dans les élevages. Pour cette raison, il est conseillé de se renseigner auprès d’un éleveur professionnel avant l’adoption.
  • Calculs ou lithiases urinaires : Agrégats minéraux se développant dans les voies urinaires, principalement chez le mâle.